Mener une vie riche selon Ramit Sethi


Ramit Sethi est un entrepreneur et Ă©crivain amĂ©ricain, spĂ©cialisĂ© dans les finances personnelles. Il s’est fait connaĂźtre avec son site internet IWillTeachYouToBeRich (Je vais vous apprendre Ă  ĂȘtre riche) puis avec le livre best-seller du mĂȘme nom.

DerriĂšre ce titre un peu provocateur se cache pourtant de vĂ©ritables pĂ©pites. Loin d’ĂȘtre une vendeur de rĂȘve ou un escroc, Ramit prodigue des conseils pragmatiques et applicables au quotidien.

Attention : Ramit est amĂ©ricain. Les conseils qu’ils donnent sont donc en grande majoritĂ© destinĂ© Ă  un public amĂ©ricain. Certains produits d’épargnes, ou certains conseils (sur l’assurance santĂ© ou les cartes de crĂ©dits) sont donc valables uniquement aux Etats-Unis.

Je vous propose de dĂ©couvrir ci-dessous quelques-unes de ses idĂ©es qui m’ont le plus marquĂ©.

Vivre une vie riche

Ramit parle beaucoup d’avoir une vie riche. Et par « riche », il ne s’agit pas uniquement d’argent mais surtout de choix.

Il explique ainsi que sa stratégie consiste à réduire drastiquement les dépenses sur les sujets qui ne vous intéressent pas, pour pouvoir les augmenter sur les points qui vous tiennent à coeur.

Il identifie ainsi ce qu’il appelle des « money dials » (des postes dĂ©penses) sur lesquels vous pouvez avoir plaisir Ă  dĂ©penser : voyage, santĂ© / fitness, expĂ©rience, libertĂ©, relations personnelles (famille, ami, couple 
), charitĂ©, luxe, statut social, dĂ©veloppement personnel 


Ramit invite ses lecteurs Ă  crĂ©er leur propre rĂšgles autour de la gestion de leur argent, afin d’éviter de se poser rĂ©guliĂšrement les mĂȘmes questions.

Voici les siennes :

  1. Toujours avoir un an de dĂ©pense de fond d’urgence, immĂ©diatement accessible
  2. Économiser 10% et investir 20% de ses revenus au minimum.
  3. Payer comptant toutes les grosses dĂ©penses (voyage, mariage etc 
) et mettre au minimum 20% d’apport lors de l’achat d’un logement.
  4. Ne jamais remettre en question les achats concernant les livres, la santé, les sorties au restaurant, ou les collectes solidaires organisés par des amis.
  5. Toujours prendre la Business Class sur des vols supérieurs à 4h.
  6. Pas de limite sur les dĂ©penses de santĂ© (coach sportif 
) ou l’éducation (cours, Ă©vĂšnement etc 
)
  7. Acheter le meilleur et le garder aussi longtemps que possible
  8. Gagner suffisamment pour ne travailler qu’avec les personnes que je respecte et apprĂ©cie
  9. Se marier avec la bonne personne.
  10. Prioriser le temps en dehors des feuilles de calcul.

Ce sont ses propres rĂšgles, adaptĂ©es Ă  sa vie et Ă  ses principes. Il est intĂ©ressant de se construire Ă©galement de son cĂŽtĂ© son propre « rĂšglement ». Ca permet d’y voir un peu plus clairement !

Construire des systĂšmes

Pour Ramit Sethi, avoir une vie riche, c’est notamment ne pas passer trop de temps dans ses tableaux et ses comptes bancaires.

Il ne s’agit pas non plus de s’interdire un cafĂ© Ă  3 euros en terrasse … Ramit nous invite plutĂŽt Ă  s’intĂ©resser aux sujets qui impliquent des sommes beaucoup plus importantes : nĂ©gocier une augmentation de salaire, investir correctement son argent, renĂ©gocier ses prĂȘts

Pour cela, il doit donc construire des systÚmes qui automatisent le plus possible les tùches répétitives : épargner et investir, dépenser moins, gagner plus etc


De façon gĂ©nĂ©rale, le niveau de « volontĂ© » de l’ĂȘtre humain est en effet limitĂ©. Construire des systĂšmes et des automatismes permet de ne plus avoir Ă  compter uniquement sur sa motivation ou sa volontĂ©.

Un systĂšme, ce n’est pas forcĂ©ment une usine Ă  gaz ultra complexe et sophistiquĂ©e. D’ailleurs, souvent, plus c’est simple, plus ça fonctionne bien dans la durĂ©e.

Par exemple :

  • Pour simplifier et automatiser votre Ă©pargne, vous pouvez planifier des virements automatiques quelques jours aprĂšs la rĂ©ception de votre salaire.
  • Pour votre investissement, vous pouvez dĂ©cider d’acheter tous les mois le mĂȘme montant d’ETF. MĂȘme si vous devez quand mĂȘme passer l’ordre vous mĂȘme, vous vous Ă©pargnerez la charge mentale de la rĂ©flexion.
.

Boursorama Banque : mon avis et retour d’expĂ©rience

Boursorama Ă©tait Ă  sa crĂ©ation dans les annĂ©es 1990 un portail d’information sur l’actualitĂ© Ă©conomique et financiĂšre. Quelques annĂ©es plus tard, Boursorama a ouvert sa banque de dĂ©tail (Boursorama Banque). C’est aujourd’hui une banque en ligne, sans agence bancaire physique.

Etant client chez Boursorama Banque depuis dĂ©cembre 2017, je vous propose aujourd’hui mon retour d’expĂ©rience sur cette banque en ligne.

Logo Boursorama Banque

J’utilise cette banque depuis mon stage de fin d’étude dans un cabinet de conseil, et j’en ai fait depuis ma banque principale. J’ai nĂ©anmoins conservĂ© un Livret A, un Livret Jeune et un PEL chez une banque traditionnelle.

Avantages

Des frais limités et des cartes attrayantes.

Chez Boursorama Banque, il n’y a pas de frais de tenue de compte. C’est à dire que vous ne payez pas la banque pour qu’elle garde votre argent.

Ca peut paraĂźtre absurde de devoir payer une banque pour avoir le droit d’y dĂ©poser son argent, mais c’est pourtant ce que font la plupart des banques en France 


Les cartes bancaires sont également gratuites. Certaines nécessitent toutefois un nombre minimum de transactions par mois.

Plusieurs cartes sont proposĂ©es, en fonction de vos besoins et de vos ressources. Il est cependant assez facile d’obtenir une Visa Premier (Ă©quivalente Ă  la Gold Mastercard) en justifiant de 1800€ par mois revenus, ou dĂ©poser 5000€ sur son compte ou ses Livrets.

Pour ma part, j’utilise actuellement la Visa Ultim qui me satisfait amplement. Il n’y a pas besoin de justifier de revenus pour utiliser cette carte: il faut nĂ©anmoins dĂ©poser 500€ lors de l’ouverture du compte.

Etant donnĂ© que je suis client depuis quelques temps, je peux payer 3000€ par mois avec ma carte, et retirer jusqu’à 900€ par semaine. C’est amplement suffisant pour mes besoins !

Une « vraie » banque en ligne

Boursorama Banque est une vraie banque, qui bĂ©nĂ©ficie de tout les agrĂ©ments et garanties nĂ©cessaires pour exercer en France, comme par exemple BNP Paribas, la Caisse d’Epargne ou la SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale 


D’ailleurs, Boursorama Banque est dĂ©tenue Ă  100% par la SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale depuis 2014.

La grosse diffĂ©rence avec les autres banques traditionnelles, c’est que Boursorama Banque est uniquement disponible en ligne. Il n’y a pas d’agence locale.

Pour moi, c’est loin d’ĂȘtre un inconvĂ©nient. Avec mon ancienne banque, j’allais vraiment rarement Ă  l’agence. Les rares fois oĂč je m’y rendais, c’était quand le conseiller voulait me proposer un placement sur lequel il allait pouvoir prendre sa commission 


Ce que j’ai apprĂ©ciĂ© chez Boursorama, c’est qu’il n’y a pas de commerciaux qui cherchent Ă  vous fourguer des produits financiers.

Une offre complÚte et variée

Toute l’offre (Ă©pargne, investissement, crĂ©dit 
) est prĂ©sentĂ©e sur votre espace client, et c’est Ă  vous de choisir ce qui vous convient : PEA, Assurance Vie, Livret A, PEL, crĂ©dit Ă  la consommation, crĂ©dit immobilier etc 


Pour ma part, j’ai ouvert un PEA, un Livret de DĂ©veloppement Durable et deux assurances-vie (qui sont proposĂ©es par Generali)

Je n’ai pas encore eu l’occasion de demander un crĂ©dit immobilier ou consommation donc je ne pourrai pas vous en parler.

L’interface

L’interface de Boursorama Banque est plutît claire et bien conçue. C’est essentiel, car c’est le principal point de contact avec la banque.

J’accùde à cette interface via le site internet depuis mon ordinateur, et depuis l’application iOS sur mon iPhone (une application est aussi disponible sur Android)

Sur cette application, je peux Ă©galement consulter les soldes de mes produits que je dĂ©tiens dans la banque traditionnelle. C’est assez pratique et ça Ă©vite de jongler entre deux applications.

Capture d'Ă©cran de l'espace client de Boursorama Banque sur PC

Je n’ai jamais eu de problĂšme donc je n’ai jamais contactĂ© le service client de la banque. Je ne pourrai donc pas vous donner mon avis sur le sujet.

Les bonus

Boursorama a pour slogan « La banque qu’on a envie de recommander ». De mon cĂŽtĂ©, j’ai en effet envie de recommander cette banque.

D’une part, bien sĂ»r, pour toutes les raisons Ă©voquĂ©es au dessus (carte bancaire gratuite, interface plaisante, offre complĂšte 
). D’autre part, pour le programme de parrainage qui permet de recommander la banque Ă  des proches et de percevoir en contrepartie un bonus pouvant dĂ©passer la centaine d’euro.

Il n’y a pas de piùge : c’est vraiment du gagnant-gagnant. A ce propos, si vous souhaitez ouvrir un compte chez Boursorama, contactez-moi dans les commentaires ou par e-mail (bonjour@pragmatique.eu)

Limites

Boursorama Banque a sûrement quelques limites. Voici la seule :

Il n’est pas possible d’ouvrir de livret jeune. J’ai donc dĂ» laisser ouvert mon livret jeune dans mon ancienne banque pour continuer Ă  profiter de ce livret qui offre une rĂ©munĂ©ration lĂ©gĂšrement supĂ©rieure au Livret A. C’est dommage 


Rien de bloquant, mais je prĂ©fĂšre ĂȘtre transparent 🙂

Si vous avez des questions ou des remarques, n’hĂ©sitez pas comme toujours Ă  les dĂ©poser en commentaire

Comment investir en bourse pendant la crise (et aprĂšs) ?

Nous sommes en mars 2020 Ă  l’heure oĂč cet article est Ă©crit, la crise est lĂ .

Sanitairement d’abord, avec des milliers de mort partout dans le monde liĂ© au coronavirus.

Économiquement et financiĂšrement ensuite avec les violentes baisses des marchĂ©s boursiers dans le monde entier. Certaines personnes paniquent et vendent leurs actions maintenant, au cƓur de la crise, souvent Ă  perte.

On ne perd pas tant que l’on ne vend pas.

C’est dommage, car en bourse, on ne perd pas d’argent tant qu’on ne vend pas ses actions moins chers que le prix auquel on les a achetĂ©es. Vendre maintenant n’est donc pas forcĂ©ment trĂšs malin, sauf en cas de gros besoin de liquiditĂ©. Dans la suite de cet article, je vais vous dĂ©tailler ma stratĂ©gie d’investissement en bourse, particuliĂšrement en temps de crise.

Attention : Comme tout investissement en bourse, il y a des risques de pertes du capital investi. Je vous propose ici un simple retour d’expĂ©rience, mais c’est bien Ă©videmment Ă  vous de prendre vos propres dĂ©cisions. 

Les cycles Ă©conomiques

Ma stratĂ©gie d’investissement a un horizon long terme : j’investis de l’argent dont je n’aurai pas besoin pour les 5 prochaines annĂ©es (au moins).

L’économie est cyclique. L’économiste ClĂ©ment Juglar a ainsi thĂ©orisĂ© dĂšs 1862 des cycles de 8 Ă  10 ans constituĂ©s de trois phases distinctes : expansion, crise (en rouge sur le schĂ©ma ci-dessous) et liquidation.

 Cette thĂ©orie s’est depuis vĂ©rifiĂ©e. RĂ©cemment, nous avons ainsi connu la crise en 2002 aprĂšs les attentats du 11 septembre 2001, la crise des subprimes en 2008 et la crise liĂ©e au coronavirus en 2020.

Une croissance longue et continue

MalgrĂ© les crises, on observe cependant que l’économie mondiale est en croissance constante depuis plusieurs dizaines d’annĂ©es.

Attention : Les performances passĂ©es ne prĂ©jugent pas des performances futures.  Ce n’est pas parce que c’était ainsi dans le passĂ© que l’on peut dire que ça se produira tel quel dans le futur.

De mon cĂŽtĂ©, je pense que la croissance Ă©conomique va se poursuivre (mais ce n’est que mon avis). A chaque crise, on peut penser que plus rien ne sera comme avant, que tout sera diffĂ©rent. Cependant, jusqu’Ă  maintenant, la croissance a toujours repris le dessus, mĂȘme aprĂšs la seconde guerre mondiale, un choc pĂ©trolier ou un gigantesque attentat … Dans quelques annĂ©es, on pourra voir si l’Ă©conomie mondiale a su faire face au Covid-19 et la crise Ă©conomie engendrĂ©e par ce virus.

Gestion des risques

Lisser son investissement dans le temps.

J’investis chaque mois la mĂȘme somme d’argent en bourse : 500 €. Cela me permet d’ĂȘtre certain que je ne vais pas investir une trop grosse somme d’argent juste avant un krach monumental.

Ne pas mettre tous ses Ɠufs dans le mĂȘme panier

Je ne mets pas toute mon Ă©pargne. J’ai quelques milliers d’euros sur un livret A, en cas de besoin, et pour un Ă©ventuel apport pour un crĂ©dit immobilier. NĂ©anmoins, je ne veux pas prendre le risque d’avoir la moitiĂ©, le quart ou mĂȘme un dixiĂšme de mon investissement dans une mĂȘme entreprise. Si elle fait faillite, je perdrai une trop grosse partie de mon investissement en bourse. J’applique Ă©galement le mĂȘme raisonnement aux diffĂ©rents pays et secteurs de l’économie dans lesquels j’investis.

Avec 500€, je ne peux pas me permettre d’acheter sĂ©parĂ©ment des actions dans des entreprises de pays et de secteurs suffisamment variĂ©s. Pour diversifier mon investissement, j’achĂšte donc des parts d’ETF (acronyme pour Exchange Tracker Fund). Il s’agit de fonds qui rĂ©pliquent la performance d’un indice spĂ©cifique. Une fois achetĂ©, il n’y a plus rien Ă  faire. Je me contente d’accumuler les parts d’ETF sans les revendre. Je regarde les chiffres une fois par mois. On parle ainsi de gestion passive.

Les biais cognitifs de l’investisseur

La bourse est un marchĂ© oĂč se rencontrent les vendeurs et les acheteurs d’actions. DerriĂšre ces diffĂ©rents acteurs se cachent des ĂȘtres humains, plus ou moins douĂ©s, avec plus ou moins d’informations. Je pense vraiment qu’il est important de bien garder cela en tĂȘte.

L’ĂȘtre humain n’est pas une machine, et l’ensemble de ses dĂ©cisions ne sont pas guidĂ©es uniquement par la raison. Encore plus quand on parle d’argent, un sujet sensible et tabou presque partout dans le monde.

On a souvent tendance Ă  surestimer ses compĂ©tences dans un domaine que l’on maĂźtrise mal (effet Dunning-Kruger).

De plus, l’ĂȘtre humain aime bien avoir l’impression de pouvoir contrĂŽler les choses (illusion de contrĂŽle). Il est difficile de se retenir d’intervenir sur ses investissements, de vendre pour racheter ensuite. Il ne faut pas s’imaginer plus intelligent que les analystes des grandes banques. Vous pourrez difficilement battre la performance moyenne du marchĂ©.

Ma stratégie personnelle

Pour le moment, j’ai choisi de mettre 100% de mon Ă©pargne mensuelle sur LYXOR MSCI WOR PEA (code ISIN : FR0011869353)

Pourquoi ce choix ?

  • Cet ETF est compatible avec un Plan d’Épargne en Actions
  • Il rĂ©plique la performance de l’Index MSCI World qui synthĂ©tise la performance de grandes et moyennes entreprises au sein de 23 pays dĂ©veloppĂ©s, avec une bonne diversification sectorielle.
  • La valeur de part (moins de 15€ Ă  l’heure oĂč j’écris cet article) est abordable et permet de limiter les frais d’entrĂ©e en Ă©vitant de faire plusieurs ordres.

Tous les mois, dùs que mon salaire arrive sur mon compte, je vire donc 500€ directement sur mon PEA, et j’achùte le maximum de part possible.

Pour en savoir plus

Si ce sujet vous intĂ©resse, je vous invite fortement Ă  lire le livre Epargnant 3.0 d’Edouard Petit. Ça se lit trĂšs bien et c’est trĂšs accessible, et vous allez pouvoir dĂ©couvrir en dĂ©tail comment investir en bourse.

8 outils pour protéger sa vie privée

Nous avons tous de bonnes raisons pour veiller Ă  la confidentialitĂ© de nos donnĂ©es : protĂ©ger sa vie privĂ©e (mĂȘme si l’on a rien Ă  cacher), protĂ©ger son entreprise des hackers et de la concurrence 


Nos donnĂ©es, personnelles reprĂ©sentent un juteux filon pour les publicitaires et les entreprises. Certaines sont prĂȘtes Ă  tout pour parvenir Ă  y avoir accĂšs, mĂȘme les pratiques les plus contestables.

Dans votre vie professionnelle, les donnĂ©es valent Ă©galement de l’or. Certains concurrents payeraient chers pour y avoir accĂšs !

Voici une liste d’applications et de logiciels tirĂ©s de ma boĂźte Ă  outil personnelle. Je les utilise au quotidien pour protĂ©ger mes donnĂ©es et ma vie privĂ©e.

Tous ces outils sont disponibles gratuitement. Certains proposent une version payante, mais il reste possible de les utiliser gratuitement.

1. Mozilla Firefox (navigateur respectueux de la vie privée)

Logo de Mozilla Firefox

Firefox est un navigateur internet qui respecte votre vie privée. Différentes fonctionnalités dédiées ont été implémentés pour limiter le pistage. Il est disponible sur ordinateurs et appareils mobiles (iOS, Android)

Pour le rendre encore plus fiable, et protéger davantage votre vie privée, vous pouvez également y ajouter des extensions complémentaires.

De mon cĂŽtĂ©, j’utilise notamment :

  • uBlock Origin : C’est un blogueur de publicitĂ©, qui limite Ă©galement la collecte de donnĂ©es lors de votre navigation.
  • HTTPS Everywhere : Cette extension active automatiquement le chiffrement https sur les sites qui le prennent en charge (comme celui-ci par exemple).
  • Privacy Badger et Disconnect sont des extensions qui contribuent Ă©galement Ă  la protection de votre vie privĂ©e, en bloquant une partie des modules invisibles qui vous pistent lors de votre navigation. En plus, ce blocage contribue Ă  accĂ©lĂ©rer le temps de chargement des pages.

2. DuckDuckGo (moteur de recherche)

Logo de DuckDuckGo

DuckDuckGo est un moteur de recherche, concurrent Ă  Google qui limite les intrusions dans votre vie privĂ©e : pas de ciblage publicitaire, pas de conservation de l’historique.

3. ProtonMail

Logo ProtonMail

ProtonMail permet Ă  n’importe qui d’envoyer des emails chiffrĂ©s, en automatique, sans qu’il y ait de rĂ©glages Ă  faire. C’est une bonne alternative Ă  Gmail ou Hotmail qui est facile Ă  prendre en main.

4. Signal (application de messagerie)

Logo Signal

Signal est une application de messagerie instantanĂ©e (comme WhatsApp par exemple) recommandĂ©e par Edward Snowden qui avait rendu public l’espionnage de masse conduit par la NSA.

5. VeraCrypt

Logo de VeraCrypt

VeraCrypt est un utilitaire open source qui chiffre vos données, pour les rendre illisibles par quiconque qui ne posséderait pas la clef de déchiffrement.

Vous allez pouvoir chiffrer des disques durs entiers, ou des volumes de ce dernier.

C’est un logiciel trĂšs puissant : veillez Ă  bien vous en servir. Si vous perdez votre clef de dĂ©chiffrement, vous ne pourrez plus accĂ©der Ă  vos donnĂ©es.

6. Bitwarden

logo du gestionnaire de mot de passe Bitwarden

Bitwarden est mon gestionnaire de mot de passe, et j’en suis trùs satisfait. Pour en savoir plus, je vous invite à lire mon article sur le sujet.

7. KeePass

Logo KeePass

Comme Bitwarden, KeePass est un logiciel permettant de chiffrer vos mots de passe. Je l’utilise dans le cadre de mon travail salariĂ©, et ça fonctionne trĂšs bien. En plus, il est certifiĂ© par l’ANSSI (Agence Nationale de la SĂ©curitĂ© des SystĂšmes d’Information).

8. Haveibeenpwned

Capture d'Ă©cran du site haveibeenpwnd

Haveibeenpwned est un site internet qui vous permet de vérifier que vos mots de passe ne sont pas disponibles en libre accÚs sur internet.

LĂ  encore, vous pouvez en savoir plus en cliquant ici pour lire mon article sur le sujet.

Si vous utilisez d’autres outils, n’hĂ©sitez pas Ă  les partager dans les commentaires de cet article.

Quel gestionnaire de mot de passe choisir ?

Sur internet, nous utilisons tous un nombre important de comptes : e-mail, réseaux sociaux, site e-commerce, services en ligne 


En théorie, vous devriez avoir un mot de passe unique et complexe pour chacun de ces services. Comme ça, si un de vos comptes est compromis, la menace est isolée.

En pratique, vous avez certainement un ou deux mots de passe diffĂ©rents, avec peut-ĂȘtre quelques variantes que vous utilisez sur la plupart de vos comptes. C’est loin d’ĂȘtre sĂ©curisĂ©, mais c’est sans doute la solution la plus pratique que vous avez trouvĂ© avant de lire cet article.

Qu’est-ce qu’un gestionnaire de mot de passe ?

Un gestionnaire de mot de passe est un logiciel permettant de générer et stocker des mots de passe de façon sécurisé.

C’est en quelque sort un « coffre-fort Ă  mots de passe« . Un gestionnaire de mot de passe va protĂ©ger l’ensemble de vos mots de passe en les chiffrant de façon sĂ©curisĂ©e.

Plusieurs gestionnaires de mot de passe existent sur le marchĂ© : LastPass, Dashlane, 1Password, Keeper, Keepass, Bitwarden 
 A titre personnel, j’utilise Bitwarden.

Pourquoi j’ai choisi Bitwarden ?

logo du gestionnaire de mot de passe Bitwarden

Tout d’abord, Bitwarden est open source, et auto-hĂ©bergeable gratuitement. L’auto-hĂ©bergement requiert cependant quelques compĂ©tences techniques. La version gratuite en ligne est nĂ©anmoins trĂšs satisfaisante et est trĂšs simple Ă  utiliser.

Une version payante qui propose des options complémentaires est également disponible. Elle permet aussi de soutenir le projet à un tarif plus que raisonnable.

Une autre raison en faveur de Bitwarden, c’est sa disponibilitĂ© sur l’ensemble des supports possibles :

  • applications Android et iOS
  • logiciels Ă  installer sur macOS, Windows et Linux
  • extension pour navigateurs web (Chrome, Firefox, Safari, Edge 
)
  • application web

Tous les liens sont disponibles sur le site officiel de Bitwarden.

De plus, l’interface est plaisante et intuitive Ă  utiliser. MĂȘme si le site internet est en anglais, les applications sont traduites en Français.

Ainsi, j’apprĂ©cie particuliĂšrement le gĂ©nĂ©rateur de mot de passe intĂ©grĂ© qui permet de gĂ©nĂ©rer des mots de passe trĂšs solide en quelques clics. Voici un exemple de mot de passe gĂ©nĂ©rĂ© avec cet outil :

9z5Gp6^w8BbA3#oG*pGa0rQvI!u4$9x8vB$*xrmi#^6hse$4YfbWvlPXbsYQML$EQF2J6&Z%x#RtKn$bF31QijLZ!*zo4*qUUt43pNtcX8D#s8z&3JZ^7sUwvpB!wy4U

PlutÎt sécurisé non ?

Enfin une fonctionnalitĂ© d’export est prĂ©sente. Cela permet d’importer facilement ses mots de passe dans un autre gestionnaire de mot de passe si pour une raison ou une autre on souhaite changer d’outil.

Comment utiliser Bitwarden ?

Je ne traiterai pas ici de la fonction d’auto-hĂ©bergement, ou de son utilisation en organisation (famille, entreprise, Ă©quipe etc 
)

Etape 1 : Créez un compte

Pour commencer Ă  utiliser Bitwarden, vous devez tout d’abord crĂ©er un compte, en prĂ©cisant votre adresse e-mail, votre nom (ou pseudo) et votre mot de passe maĂźtre.

Attention : le mot de passe maĂźtre est le seul moyen possible qui vous permettra de dĂ©verrouiller Bitwarden. Si vous l’oubliez, vous ne pourrez plus du tout accĂ©der Ă  votre compte.

Vous devez donc choisir un mot de passe suffisamment complexe pour qu’il ne puisse pas ĂȘtre devinĂ©, mais nĂ©anmoins assez facile pour vous Ă  mĂ©moriser.

Etape 2 : Installez Bitwarden sur vos appareils

Ensuite, vous pourrez vous connecter sur l’application web, et/ou tĂ©lĂ©charger Bitwarden sur les diffĂ©rents supports qui vous intĂ©ressent.

De mon cĂŽtĂ©, j’utilise Mozilla Firefox comme navigateur web, et j’ai un iPhone. J’ai donc installĂ© l’extension Bitwarden pour Firefox, et j’ai tĂ©lĂ©chargĂ© l’application Bitwarden sur l’Appstore.

Etape 3 : Rentrez vos comptes (et changer vos mots de passe)

Pour que Bitwarden vous soit utile, vous devez y rentrer tous les mots de passe que vous utilisez.

Profitez-en pour utiliser le générateur de mot de passe intégré pour changer les mots de passe qui sont trop simples ou partagés entre plusieurs de vos comptes.

N’hĂ©sitez pas non plus Ă  supprimer la saisie automatique de votre mot de passe sur votre navigateur, en allant dans la partie ParamĂštres / RĂ©glages / PrĂ©fĂ©rence.

Ça m’a pris une bonne aprĂšs-midi de mon cĂŽtĂ©. Je vous conseille d’y aller progressivement, en ajoutant les mots de passe au fur et Ă  mesure afin de ne pas vous dĂ©goĂ»ter.

Etape 4 : Connectez-vous avec Bitwarden

Maintenant que vos mots de passe sont correctement intĂ©grĂ©s , vous n’avez plus qu’à utiliser Bitwarden !

Cliquez sur le logo de l’extension Bitwarden dans votre navigateur. Cette action aura pour effet de remplir automatiquement les champs « login » et « mots de passe » sur les pages de connexion. Pratique, non ?

Sur iPhone

Sur iPhone, en ouvrant l’application »RĂ©glages », puis en allant dans le menu « Mots de passe et comptes » et en cliquant sur « PrĂ©remplir mots de passe », vous allez pouvoir choisir Bitwarden Ă  la place du trousseau iCloud pour saisir automatiquement vos mots de passe.

Pour les utilisateurs Android, une manipulation similaire est possible (explications en anglais ici)

Coronavirus et risque de pénurie : que faire ?

Le SARS-CoV-2 (plus connu sous le nom de coronavirus) est au centre de l’actualitĂ© Ă  l’heure Ă  laquelle j’écris cet article, le lundi 02 mars 2020.

En France :

  • 130 personnes ont Ă©tĂ© contaminĂ©es.
  • 1 malade est dĂ©cĂ©dĂ©.
  • Les rassemblements de plus de 5000 personnes sont interdits (semi-marathon de Paris, salon de l’Agriculture 
), des Ă©coles sont fermĂ©es,

Avertissement : Avant de continuer, je ne suis pas mĂ©decin. J’écris ici en tant que simple citoyen. Je vous invite Ă  prendre connaissance des consignes du gouvernement en cliquant ici.

La couverture médiatique de cette épidémie est assez impressionnante : radio, télévision, journaux 
 mais aussi (et surtout) les réseaux sociaux.

Fakes news, commentaires alarmistes et remÚdes bidons circulent allÚgrement. Une forme de psychose se crée. Des rayons de supermarchés ont été quasiment vidés par les clients dans certains endroits en France.

Un rayon de supermarché presque vide

Il est déjà impossible de trouver des masques de protection, ainsi que du gel anti-bactérien. La pénurie a commencée sur certains produits, et un marché noir est en train de se mettre en place.

Une capture d'Ă©cran du site leboncoin.fr, oĂč des masques de protection sont vendues 25€ l'unitĂ©

Avant que ce phĂ©nomĂšne se gĂ©nĂ©ralise totalement Ă  l’alimentaire, je vous conseille vivement de veiller vous aussi Ă  constituer des stocks de nourriture, si ce n’est pas dĂ©jĂ  fait.

C’est toujours une bonne pratique d’avoir quelques semaines d’avance, avec des produits secs, des boites de conserve, des bocaux. N’oubliez pas non plus les produits d’entretien et d’hygiĂšne, ainsi que les mĂ©dicaments si nĂ©cessaire. Pensez Ă©galement Ă  ĂȘtre au clair sur l’administratif : piĂšces d’identitĂ©s, carnet de santĂ©, photo, argent liquidie …  Ça n’est jamais perdu et ça peut toujours servir.

Personnellement, je prĂ©vois deux semaines de provisions « normales Â» et quelques semaines de plus en mode « survie Â», avec un peu moins de confort.

Pour appuyer mon propos, j’aimerai Ă©tudier rapidement avec vous deux principales hypothĂšses :

  1. Si l’épidĂ©mie (ou la pĂ©nurie) empire, vous serez bien contents d’avoir fait vos stocks et de pouvoir rester chez vous, avec vos proches, en attendant que l’épidĂ©mie se tasse.
  2. Si l’épidĂ©mie (ou la pĂ©nurie) ralentie vous n’aurez pas besoin de faire de grosses courses pendant un certain temps, ce qui n’est pas un problĂšme en soit.

Vous n’avez pas besoin d’en parler Ă  quiconque : Si l’hypothĂšse 2 se rĂ©alise, cela vous Ă©vitera de passer pour le fou du village et d’ĂȘtre la risĂ©e de vos proches. Par compte, si l’épidĂ©mie empire et que vous n’avez pas fait de stocks, vous serez certainement bien embĂȘtĂ© !

J’espĂšre de tout cƓur que l’hypothĂšse 2 se rĂ©alise. Je serai trĂšs content d’avoir quelques paquets de pĂątes d’avance !

D’un point de vue Ă©goĂŻste, mieux vaut ĂȘtre en partie Ă  l’origine de la pĂ©nurie (si elle a lieu) que d’en subir les consĂ©quences de plein fouet. Pensez Ă  vos proches.

C’est Ă©galement un geste citoyen : vous serez en mesure de vous nourrir tout seul, sans devoir faire appel Ă  l’aide publique.

Comment réduire ses frais bancaires ?

215€, c’est le revenu que vous pouvez tirer de 10 000€ investi sur un placement Ă  2,15% d’intĂ©rĂȘts. C’est aussi le montant moyen des frais bancaires payĂ©s par les Français en 2019 (Source : France TV Info).

C’est Ă©norme : de l’argent gĂąchĂ©, qui aurait pu servir Ă  plein d’autres choses.

Dans cet article, nous allons voir comment réduire massivement les frais bancaires.

L’erreur des Français avec leurs banques

En France, de façon gĂ©nĂ©rale, on a tendance Ă  rester longtemps dans la mĂȘme banque. Souvent, on est d’ailleurs dans la mĂȘme banque que nos parents. Avec le temps, on ne fait mĂȘme plus attention aux frais bancaires (frais de tenue de compte, carte de paiement, accĂšs aux relevĂ©s de compte en ligne 
) et on paye sans rĂ©flĂ©chir. Les banques traditionnelles le savent bien, et elles en profitent. A vos frais !

Ce qu’il faut savoir sur les banques

Avec votre banquier, la fidĂ©litĂ© ne paye pas. Une fois que votre compte est ouvert, vous ĂȘtes considĂ©rĂ© comme un client captif. Rien ne sera fait pour vous fidĂ©liser.

De plus, les banques traditionnelles ont des charges fixes trĂšs Ă©levĂ©s : il y a un rĂ©seau d’agences sur l’ensemble du territoire. Ça reprĂ©sente des frais, Ă  la fois en immobilier (il faut louer ou acheter les locaux des agences) mais Ă©galement en personnel puisqu’il faut Ă©videmment rĂ©munĂ©rer les conseillers.

On a souvent l’impression qu’il est compliquĂ© de changer de banque, Ă  cause des prĂ©lĂšvements automatiques, des assurances-vies, des emprunts etc 
 Il est facile de se dire que c’est trop compliquĂ© ou que c’est trop long. C’est d’ailleurs ce que les banques veulent que vous pensiez, pour que vous restiez sagement clients chez elles.

C’était peut-ĂȘtre vrai avant, ça ne l’est plus maintenant. En effet, la loi Macron du 06 aoĂ»t 2015 rend obligatoire l’automatisation du processus de changement de domiciliation bancaire pour le compte courant pour l’ensemble des banques.

En gros, il est donc dĂ©sormais possible de changer de compte bancaire, et de faire changer tous les prĂ©lĂšvements en quelques clics seulement. Il y a ensuite quelques dĂ©marches pour changer vos livrets d’épargne et vos comptes-titres mais c’est loin d’ĂȘtre insurmontable.

Passez en ligne !

Personnellement, je n’ai jamais eu besoin de mettre un pied dans une banque : je fait tout par internet. Je n’ai donc pas envie de payer un service que je n’utilise pas. Je suis donc passĂ© sur une banque 100% en ligne : Boursorama Banque.

  • 0€ frais bancaire
  • 0 dĂ©marchage pour me vendre des produits d’épargne inutiles.

Votre plan d’action pour changer de banque et rĂ©duire vos frais bancaires

Je vous propose donc un plan d’action rapide et synthĂ©tique pour rĂ©duire vos frais bancaires. Je ne rentre pas dans les dĂ©tails, car chaque situation est diffĂ©rente. Voici les principales Ă©tapes Ă  respecter dans l’ordre :

  1. Ouvrez un compte courant sur une banque en ligne (je vous conseille Boursorama Banque, mais vous pouvez Ă©videmment aller voir ailleurs)
  2. Déplacez automatiquement vos prélÚvements grùce à la procédure sur la mobilité bancaire
  3. DĂ©placez votre Ă©pargne : livret A, PEA, compte-titre …
  4. Fermez votre compte courant dans votre ancienne banque

VoilĂ  ! Vous avez toutes les clefs en main pour rĂ©aliser des Ă©conomies non nĂ©gligeables. J’espĂšre sincĂšrement que cet article vous a plu. Donnez-moi votre avis dans les commentaires.

 

Comment savoir si mon mot de passe a fuité ?

Il est possible que certaines de vos données personnelles soient disponibles sur internet en libre accÚs sans forcément que vous en soyez informé.

C’est peut-ĂȘtre une de vos adresses email, votre nom
 ou plus grave encore : un de vos mots de passe ! En effet, des sites internet ont Ă©tĂ© victimes de piratage de leurs bases de donnĂ©es. Une partie d’entre elles ont Ă©tĂ© rendues publiques sur internet par les hackers.

Comment vérifier si mes données personnelles se sont faites pirater ?

Pour vérifier si vos informations personnelles font parties de ces fuites de données, vous pouvez utiliser « Have I Been Pwnd » ou « Firefox Monitor ». AprÚs avoir saisi votre adresse e-mail, vous verrez ainsi si vous faites partie (ou non) de la liste des victimes.

Si votre mot de passe a fuitĂ©, vous devez absolument le changer. Si vous aviez pris la mauvaise habitude d’utiliser le mĂȘme mot de passe sur plusieurs sites, n’oubliez pas de le changer partout oĂč vous l’utilisiez. Et profitez-en pour utiliser des mots de passe diffĂ©rents. On en parle juste en dessous.

Je vous recommande Ă©galement de vous inscrire Ă  ces sites pour ĂȘtre averti directement par e-mail si une fuite de donnĂ©es est rendue publique dans le futur.

Capture d'Ă©cran du site haveibeenpwnd
Attention : si les pirates n’ont pas dĂ©voilĂ©s leurs mĂ©faits, il est possible que certain de vos comptes soit compromis sans que cela soit affichĂ© sur Have I been Pwnd ou sur Firefox Monitor. 

Comment protéger mes données personnelles ?

A notre Ă©chelle, nous ne pouvons pas empĂȘcher un site internet de se faire pirater. C’est hors de notre contrĂŽle. On peut nĂ©anmoins utiliser plusieurs leviers pour se protĂ©ger.

Utilisez un gestionnaire de mot de passe

ll faut absolument empĂȘcher que le piratage d’un site sur lequel vous ĂȘtes membre permette d’accĂ©der Ă  vos comptes sur d’autres sites. Pour cela, vous devez avoir autant de mots de passe que de comptes en lignes. Ainsi, si l’un de vos comptes est piratĂ©, vous restez en sĂ©curitĂ© sur tous les autres services que vous utilisez.

Comme c’est compliquĂ© de se souvenir de plusieurs mots de passe, il existe des outils qui vous permettent de gĂ©nĂ©rer des mots de passes trĂšs complexes et de les conserver en toute sĂ©curitĂ©. En utilisant un gestionnaire de mot de passe, vous devrez simplement retenir un unique mot de passe au quotidien : c’est plus pratique.

A titre personnel, j’utilise Keepass au travail, et Bitwarden dans ma vie personnelle. Ces deux outils sont gratuits, et en plus open-source.

  • Keepass a Ă©tĂ© certifiĂ© par l’ANSSI (Agence Nationale de la SĂ©curitĂ© des SystĂšmes d’Information) mais c’est assez compliquĂ© de synchroniser les mots de passe avec plusieurs supports (smartphone, tablettes …)
  • Bitwarden bĂ©nĂ©ficie d’une trĂšs bonne intĂ©gration avec des applications mobiles, et des extensions pour la plupart des navigateurs internet (Firefox, Chrome etc …)

Utilisez la double authentification

Enfin, vous pouvez activer la double authentification sur les comptes qui vous semblent risquĂ©, comme vos comptes bancaires, vos comptes emails, vos rĂ©seaux sociaux etc 
 La double authentification (ou vĂ©rification en deux Ă©tapes) consister Ă  apporter une seconde preuve pour vous authentifier, en plus de votre mot de passe. Dans la plupart des situations, c’est un code unique qui vous est transmis via SMS ou via une application.